Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Robert
tranches de vie, mode de vie, travail et passion, vie...

Le vélo, moyen de locomotion

robertditsch #mode de vie

A mon âge, les grandes côtes sont pénibles à gravir, les petites aussi, d'ailleurs ! les descentes moins !

Malgré l'acquisition d'un vélo tout neuf  B-twin de chez Décathlon avec.....heu...18 vitesses, je galère quand-même dans ma campagne lorraine vallonnée. et le plaisir de faire du vélo se transforme rapidement en galère, n'ayant pas vraiment - loin s'en faut ! -  la condition physique d'un roi de la petite reine!

l'idée de changer pour un vélo à assistance électrique au pédalage me trotte dans la tête...c'est dommage, mon beau vélo tout neuf me plaît bien !

En fouillant sur le net à la recherche d'un engin qui me séduirait, je tombe sur un site, cycloboost.com, qui propose des roues avant et arrière, équipées d'un moteur au moyeu, à installer sur tous les vélos, avec un régulateur et un accu.

Je me laisse tenter et je commande une roue avant, équipée d'un moteur 250w bien sur ! Cela me coûte la bagatelle de 800 € ,et je me goure sur le diamètre de la roue ! j'ai pris une roue 26 pouces, alors que la mienne en fait 28 !

Ah zut ! il faut renvoyer tout ça! et j'ai explosé le colis à l'ouverture !

Qu' à cela ne tienne, mon épouse a un vélo 26 pouces, je vais la monter sur le sien !

Aussitôt dit, aussitôt fait ! je monte la roue avant sur son vélo,velo-Estelle-002.JPG les contacts de freins qui coupent le moteur en cas de freinage, l'accélérateur au pouce sur le guidon, il y a même un klaxon ! BIIP!004 003je ne monte pas le pédelec, contacteur sur l'axe des pédales qui ne permet au moteur de tourner que si je pédale. Pas de pédelec, pas de pédalage ! c'est comme un solex ! lol

 

Le régulateur et l'accu dans le panier avant du vélo, et c'est parti !

les premiers tests sont concluants ! je vais rendre visite à un ami, à 25 km de là, en à peine plus d'une heure ! C'est de la balle ! Je pédale quand-même, aidant le vélo à monter les côtes. Mais à l'arrivée, l'accu est vide, il lui faut plus de 4 heures pour recharger, et je repars dans l'autre sens, j'arrive chez moi sans encombre. J'utilise le vélo pour aller bosser, - je le trimbale dans le train - mais le poids du moteur plus l'accu sur la roue engendre un déséquilibre et j'ai du mal à stabiliser le vélo. je dois caser l'accu ailleurs, et je l'installerai sur le porte-bagage,vélo Estelle 001 ce qui allégera la roue avant de 4 kg quand-même! vélo Estelle 005

Mon épouse s'étonne que je lui ai monté ça, mais après essais elle trouve cela génial !

 

bon ! je refais une commande, d'une roue arrière cette fois-ci, en 28 pouces ! et d'une puissance de 1000w ! et dans la foulée, je prends 2 accus, ce qui portera mon autonomie à près de 80 km ! et qui ajoute près de 15 kg au poids initial de mon vélo !

La livraison est rapide, en 3 jours je reçois mon colis!

Installation de la roue, je galère pour la mettre , il manque 3mm sur l'axe de la roue, les fourches ne sont pas prévues pour cela sur un B-twin Décathlon!,  la chaîne et le dérailleur arrière sont récalcitrants, mais bon gré mal gré, j'y arrive ! 008

Reste à installer les commandes sur le guidon, l'accu, que je mets sur le porte-bagages,018002et le boitier régulateur que je loge sous la barre. S'en suit une séance de câblage, à grand renfort de serre-câbles,

un petit coup de bombe de peinture noire, et enfin ça y est ! mon vélo Gordini est prêt ! 005

Premier test, en fait un crash-test ! j'ai trouvé aux puces des sacoches toutes neuves, je les installe sur le vélo - par dessus l'accu - et les remplis de choses diverses: toute une panoplie de pluie, des fringues de rechange, le deuxième accu, le chargeur d'accu, une trousse à outil complète pour parer à toute éventualité, même en rase campagne :  une pompe, bien sûr, une chambre à air, des  rustines, tous les outils pour démonter, des serre-cables,  une bombe anti-crevaison, et même des rayons de rechange au cas où!

Et maintenant, en route !

Je décide d'aller voir Helmut, un copain allemand hospitalisé à Sarrebruck, à l'hôpital du Winterberg, distance 35 km.

mon vélo se comporte à merveille, en agglomération je vais aussi vite que les voitures...

 

Première constatation : les freins du vélo sont prévus pour arrêter un vélo de 100kg ( en tout, avec moi dessus! lol ) lancé à 15 ou 20km/h et pas du tout quand le poids total dépasse 130 kg et fonçant à 35 ou 40 km/h !

Il va falloir que je revois le système de freinage! Et je me fais quelques frayeurs, manquant de peu à plusieurs reprises de m'encastrer dans une voiture, et même un bus!

Il faut dire que j'arrive un peu vite, ils n'ont pas l'habitude, les rois de la route, et me grillent allègrement la priorité!

Un chauffard à qui je criais :" hé ! la priorité !" m'a répondu : " si les vélos avaient la priorité, ça se saurait ! " Quel con !

Et il a le permis de conduire ! bref...

 

Je finis par arriver au Winterberg,  tout en haut d'une grande colline, que je gravis sans mal, il m'aura fallu 1 heure et quart pour parcourir les 35 km, ce qui n'est pas mal,  et je passe un moment avec Helmut, avant de reprendre la route.

 

La descente est terrible! je dois frôler les 70 km/h, et là deuxième constatation : avec le poids, les rayons de la roue arrière se dévissent, n'étant plus tendus, et c'est le crash du test!

Un rayon s'est complètement dévissé, s'est décroché du moyeu, à transpercé la chambre à air et est allé se planter dans le pneu! J'ai juste eu le temps de grimper sur le talus, les freins serrés à donf, sinon, bonjour le gadin ! bon, l'hosto n'est pas loin, mais j'ai eu de la chance ! je descends la cote à pieds, en traînant mon vélo hors service, et en bas, je me dit que j'ai bien fait d'emmener et les outils, et les rayons!

 

Sur un parking je me mets à réparer tout ça, des jeunes gens, intrigués, sont venus me donner un coup de main: il faut démonter la roue, pour cela il faut libérer le câble qui sort du moyeux, donc couper les serre-câbles, démonter le pneu, enlever la chambre à air (et le rayon de la mort !) , remonter un nouveau rayon, serrer tous les rayons, en les accordant au diapason!, monter la chambre à air neuve, le pneu, et remettre la roue en place! opération facilitée par le fait qu'il y a 6 mains ! L'opération se termine par un gonflage, 30 min chrono,  et nous allons tous les trois boire un coup au premier "Kneip" venu.

Après avoir pris congé, je remonte sur mon fougueux destrier et direction la maison, sans autre péripétie! En route, je tombe en panne de jus, mais j'ai un deuxième accu chargé à bloc ! et c'est reparti !

 

Arrivé à la maison, je fait le bilan : trop lourd sur la roue arrière !

Il faut que je repartisse le poids sur les deux roues!

Je trouve la solution pour le freinage : plutôt que de couper l'alimentation du moteur au freinage, j'inverse la polarité quand je freine, et la roue tourne à l'envers ! il me faut pas mal d'essais pour gérer cela, partant en dérapage avec la roue bloquée au début, quelques résistances judicieusement installées et un contact de relais me font comme un ABS et ça marche ! Je passe de 40 à 0km/h en quelques mètres sans bloquer ni inverser le sens de la roue.

 

Un petit tour dans ma campagne, en tenue d'Adam, c'est le pied !032 (2)

 

portez-vous bien!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

marie 31/07/2012 22:23


coucou Roro, passionnant ton récit "vélo", super sympa comme expérience, je suppose maintenant que le vélo est au point, dommage que tu n'aies pu l'emmener à Euronat, tu aurais fait des émules !


Bonne soirée et au plaisir


Marie

robertditsch 02/08/2012 09:23



Hello Marie! merci pour tes éloges! mon vélo est en cours d'experimentation, mais j'arrive au bout! bientôt, il sera tout-à-fait au point!


si j'avais pu, je l'aurais emmené à Euronat, oui...mais ce n'est que partie remise!


Il me tarde de trouver un créneau pour venir aux rencontres, c'était une experience humaine formidable !


porte-toi bien nue!



Facebook RSS Contact